Pour Des Tomates Plus Vertes

L’appétit du monde pour la tomate semble insatiable. À l’heure actuelle, ce sont en effet plus de 180 millions de tonnes qui sont produites chaque année dans le monde pour satisfaire la demande en tomates fraîches, en boîte et sous forme de concentré. Car nous trouvons ce fruit aussi beau que bon : à la fois faible en calories et riche en vitamines C et K, en potassium et en folate, la tomate contient également du lycopène, un puissant antioxydant reconnu pour ses multiples bienfaits sur la santé, parmi lesquels la réduction du risque de maladies cardiovasculaires.
La production de tomates a bondi de plus de 400 % au cours des 50 dernières années. Pour répondre à la demande, les plants sont souvent cultivés sous serre toute l’année. L’ennui, c’est que ces serres doivent être chauffées en hiver et que cela nécessite de l’énergie : un dilemme pour les producteurs, dans un monde où la clientèle accorde de plus en plus d’importance à la durabilité.

En Italie, le Groupe FRI-EL, l’un des premiers producteurs d’énergie verte, a trouvé une solution ingénieuse à ce problème en recherchant un moyen d’utiliser la chaleur résiduelle générée par la production d’électricité à partir du biogaz. À Ostellato, à environ 50 kilomètres au nord-est de Bologne, la société a construit des serres high tech qui sont chauffées par l’eau chaude générée par sa propre centrale de production électrique. Ce projet, baptisé «H2Orto », lui permet ainsi de produire 365 jours par an plusieurs variétés de tomates, qui sont ensuite commercialisées dans tout le pays et à travers l’Europe.

La durabilité est le maître mot de ce projet. La culture des tomates en hydroponie, sous des serres high tech géantes, nécessite beaucoup moins de terrain et d’eau que les méthodes traditionnelles. De plus, les serres sont équipées d’un système d’irrigation sophistiqué qui récupère, filtre et réinjecte le surplus d’eau, tout en collectant et en utilisant également l’eau de pluie. La centrale de production électrique au biogaz, quant à elle, recycle les sous-produits agricoles sous forme d’engrais.

« CE TYPE DE CULTURE ECONOMISE 70 % DE SURFACE DE TERRAIN ET 70 % D’EAU, TOUT EN REPOSANT SUR UN MODELE D’ECONOMIE CIRCULAIRE. »
ALESSIO ORLANDI L´ANCIEN DIRECTEUR COMMERCIAL, GROUP FRI-EL
Case study tomatoes italy content

Comme l’ancien le précédent Directeur commercial du groupe, Alessio Orlandi : « Ce type de culture économise 70 % de surface de terrain et 70 % d’eau, tout en reposant sur un modèle d’économie circulaire : nous récupérons une énergie précieuse et créons un cercle vertueux, tant pour l’environnement que pour nos tomates. »

Le projet, lancé en 2015 sur une surface de seulement 1,5 hectares, s’est depuis largement développé avec l’ajout de nouvelles serres. Cette année, la surface totale de culture atteindra plus de 31 hectares, soit l’équivalent de 40 terrains de football.
Pour accompagner cette expansion, le Groupe a dû construire une nouvelle infrastructure de traitement et de stockage, dans laquelle Güntner a joué un rôle clé en fournissant ses technologies économes en énergie. L’infrastructure comporte trois zones distinctes : une zone où les tomates sont soumises à un processus de refroidissement rapide destiné à conserver toutes leurs vertus nutritionnelles, et deux zones de traitement et de tri qui doivent rester fraîches à tout instant.

Bien sûr, rien ne se perd. « L’eau froide issue des refroidisseurs rapides sert aussi à produire de l’air frais pour les autres parties de la centrale, comme les vestiaires et les bureaux », indique Alessio Orlandi. « Ainsi, ces pièces bénéficient elles aussi des économies d’énergie et de la fiabilité que nous apportent les équipements Güntner. »

Le système de climatisation des pièces et de refroidissement rapide des tomates repose sur 14 unités de refroidissement d’air Güntner Cubic VARIO dernière génération, équipées de ventilateurs EC à haute efficacité énergétique et d’un système de refroidissement post-traitement thermique essentiels au maintien du bon niveau d’humidité des tomates, pour une capacité totale de refroidissement d’un mégawatt.

Comme le dit Stefano Vidal, Responsable commercial chez Güntner en Italie : « Nous sommes heureux qu’ils aient choisi Güntner, non seulement pour nos produits mais aussi pour l’assistance technique que notre équipe leur a apportée au cours de la phase de développement. Les activités du Groupe FRI-EL s’inscrivent parfaitement dans notre vision d’un monde meilleur. Nos solutions sont les plus fiables et les plus performantes du marché au niveau de l’efficacité énergétique, ce qui a constitué deux facteurs clés pour lesquels les produits Güntner ont été choisis. »

Depuis que les tomates du projet « H2Orto » ont reçu l’aval des Amis de la Terre (une certification internationale de durabilité des pratiques agricoles et de l’élevage), elles sont encore plus désirables aux yeux de consommateurs de plus en plus friands de produits durables. Stefano Vidal conclut : « Nous sommes très fiers de faire partie de ce projet et de contribuer à résoudre les défis de demain. »

«NOUS SOMMES TRES FIERS DE FAIRE PARTIE DE CE PROJET ET DE CONTRIBUER A RESOUDRE LES DEFIS DE DEMAIN.»
STEFANO VIDAL RESPONSABLE COMMERCIAL, GÜNTNER