Les Frigorigènes Naturels, Une Voie D’Avenir

D’ici la fin du siècle, la température planétaire moyenne devrait connaître une augmentation située entre 1,5 °C et 7 °C, qui s’accompagnerait d’effets potentiellement dévastateurs. Pour tenter d’y parer, les décisions que nous prenons aujourd’hui s’avèrent déterminantes. Cela s’applique notamment aux choix des frigorigènes utilisés dans nos systèmes de climatisation et de refroidissement.

Case study cranberries canada content

Les frigorigènes chimiques synthétiques largement présents dans le monde ont un pouvoir de réchauffement de l’atmosphère plusieurs milliers de fois plus important que le bien connu gaz à effet de serre qu’est le dioxyde de carbone. D’après plusieurs recherches, ils sont responsables à ce jour de près de 8 % des émissions totales et du réchauffement associé. En outre, les hydrofluorocarbures, qui constituent actuellement le frigorigène synthétique le plus fréquemment utilisé, produisent en se dégradant un type d’acide que les experts de l’environnement considèrent toxique pour l’environnement, la vie marine et les humains.

Depuis plusieurs décennies déjà, Güntner promeut le recours à des frigorigènes naturels tels que le dioxyde de carbone, l’ammoniac, les hydrocarbures et l’eau, dont le potentiel de réchauffement planétaire est minime, voire nul, dans les quantités susceptibles d’être libérées par des systèmes fermés de climatisation et de refroidissement. De plus, parmi ces substances naturelles, le dioxyde de carbone a pour avantages d’être à la fois non toxique et non inflammable, ce qui en fait une alternative de plus en plus prisée aux frigorigènes synthétiques, dans une variété d’applications allant des supermarchés aux grands centres de réfrigération.

« NOTRE ENTREPRISE S’EST FERMEMENT ENGAGEE A CE QUE NOTRE SECTEUR DEVIENNE PLUS RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT. PRES DE LA MOITIE DES CONDENSEURS, EVAPORATEURS ET REFROIDISSEURS DE GAZ GÜNTNER VENDUS EN 2022 FONCTIONNENT A L’AIDE DE FRIGORIGENES NATURELS, ET NOUS ESPERONS QUE CE NOMBRE NE CESSERA D’AUGMENTER DANS UN AVENIR PROCHE. »
FABIAN GANSER EXPERT DURABILITÉ ET CHANGEMENT CLIMATIQUE, GÜNTNER

Dans la région québécoise de Sainte-Eulalie, au Canada, le site d’Emblem Cranberry possède l’un des plus grands systèmes de refroidissement transcritiques au CO2 du monde. L’entreprise est un important acteur du traitement et de la distribution de canneberges et autres petits fruits. Ouvert en 2016, le site a connu trois phrases de développement qui se sont achevées en novembre 2021. Abritant aujourd’hui un tunnel de surgélation, deux zones de production destinées au tri, au nettoyage et à l’emballage des fruits, un refroidisseur et deux quais de chargement réfrigérés, il peut traiter 25 millions de kilos de canneberges ainsi que 7,3 millions de kilos d’autres fruits.

Le système de refroidissement installé par Emblem comporte un refroidisseur de gaz adiabatique Güntner avec hydroBLUTM. « Le projet était ancré dans la durée, c’est pourquoi notre choix s’est porté sur Güntner. Le refroidisseur de gaz proposé est de grande qualité et est équipé d’une bobine en acier inoxydable et d’une structure robuste et résistante », explique David Bastrash, Responsable Ingénierie et fabrication chez le fournisseur du système, Zero-C.

« Grâce aux contrôles Güntner, les solutions adiabatiques sont les plus adaptées au stockage de fruits », ajoute Jascha Heynck, Vice-Président commercial de Güntner Amérique du Nord. « Par temps chaud, le recours à hydroBLUTM afin de renforcer la performance de ce système de refroidissement au CO2 peut faire économiser jusqu’à 25 % d’énergie et 50 % d’eau. Le refroidisseur de gaz V-shape VARIO offre d’excellentes performances en matière d’économies d’énergies, et ce avec un encombrement minimal. »

En comparaison avec les équipements aux frigorigènes synthétiques, les systèmes de refroidissement au CO2 récupèrent généralement davantage de chaleur résiduelle. Chez Emblem, cette chaleur, transférée au moyen d’un système de refroidissement au glycol, assure le chauffage du bâtiment principal et des bureaux, et chauffe l’eau de lavage des fruits, ce qui permet de réduire à la fois les coûts et les émissions.

« POUR LE CHAUFFAGE DU BATIMENT PRINCIPAL, NOUS AVONS UNE CHAUDIERE DE 100 KW PRETE A PRENDRE LE RELAIS AU CAS OU LE COMPRESSEUR NE PRODUIRAIT PAS ASSEZ DE CHALEUR. EN SIX ANS, NOUS NE L’AVONS ALLUMEE QU’UNE SEULE FOIS, DONC AUTANT DIRE QUE NOS COUTS DE CHAUFFAGE S’ELEVENT A ZERO. »
VINCENT GODIN PRESIDENT, EMBLEM CRANBERRY

Cet exemple d’installation réussie d’un système de refroidissement au CO2 à grande échelle sur le site d’Emblem Cranberry laisse à penser que le recours à des frigorigènes naturels sera bientôt monnaie courante, et c’est notre planète qui en bénéficiera. Güntner est fière de montrer la voie.