Comment Transformer Nos Déchets En Énergie Renouvelable

Notre monde moderne génère d’importantes quantités de déchets. Chaque année, nos villes produisent plus de deux milliards de tonnes de déchets solides. Dans certaines régions du monde, ce volume devrait même tripler dans les décennies à venir.

L’essentiel de nos poubelles est ramassé pour être jeté dans des décharges. Si cette méthode a le mérite de les faire « disparaître », la décomposition de déchets organiques sous forme de grandes quantités de biogaz, un mélange composé de deux tiers de méthane et d’un tiers de dioxyde de carbone, est hélas à l’origine d’une pollution environnementale majeure. Le méthane, un puissant gaz à effet de serre qui piège la chaleur dans l’atmosphère de manière encore plus redoutable que le dioxyde de carbone, est actuellement responsable de près d’un quart du réchauffement climatique.

Par chance, grâce à la technologie, il est possible d’optimiser et de contrôler la production de biogaz, et même d’en faire un point fort. Une fois collecté, le biogaz peut en effet servir à alimenter un moteur à combustion interne capable de générer de l’électricité. Bien que ce procédé émette lui-même du dioxyde de carbone, il est considéré comme neutre pour le climat car le biogaz utilisé provient de matières végétales qui ont fixé le carbone présent dans le COde l’atmosphère.

Case study biogas worldwide content

Cependant, cette technique de production électrique à partir d’une source renouvelable génère également une quantité importante de chaleur. C’est là que les systèmes de refroidissement Güntner jouent un rôle crucial dans le monde entier.

La décharge Tianziling de Hangzhou, près de Shanghai, est non seulement l’une des plus grandes de Chine, c’est aussi certainement la plus connue : en 2019, elle a fait l’objet d’une célèbre émission de téléréalité chinoise qui montrait de quelle manière les ordures ménagères pouvaient être transformées en électricité. Les infrastructures du site, qui disposent d’une capacité électrique de plus de 16 MW, affichent une consommation quotidienne moyenne de plus de 320 000 m3 de biogaz. Chaque jour, en moyenne, le site génère suffisamment d’électricité pour alimenter environ 200 000 foyers.

Le toit de la station de production électrique fonctionnant au biogaz est équipé de quatre aéroréfrigérants V-shape VARIO de Güntner. Deux circuits de refroidissement d’eau distincts, réglés à des températures différentes et contrôlés dans un minimum d’espace par les aéroréfrigérants Güntner, assurent le fonctionnement optimal des générateurs Caterpillar.

Une capacité électrique si importante met le générateur à rude épreuve, donc il fallait un système de refroidissement des plus performants. C’est pourquoi Caterpillar a choisi Güntner.

« NOS AÉRORÉFRIGÉRANTS CONTRIBUENT À ASSURER UN FONCTIONNEMENT CONTINU ET STABLE DES ÉQUIPEMENTS, À DES TEMPÉRATURES ÉLEVÉES. C’EST CETTE RAISON QUI POUSSE DE NOMBREUX CLIENTS PRESTIGIEUX À LES CHOISIR. »
WIND CHEN DIRECTEUR COMMERCIAL EPC CHINE, GÜNTNER

Les systèmes de refroidissement Güntner équipent également de nombreuses autres décharges en Chine et dans d’autres pays, dont l’Allemagne, l’Italie, le Mexique et le Brésil.
À Paulínia, une commune de l’État brésilien de São Paulo, ce sont 5 000 tonnes de déchets qui seront bientôt traitées tous les jours dans la future décharge dirigée par la société de gestion de déchets Orizon. Le biogaz y sera utilisé de deux façons différentes. Tandis qu’une partie servira à produire de l’électricité, l’autre sera purifiée sous forme de biométhane, une alternative au gaz naturel qui sera vendue aux distributeurs et directement à l’industrie. Outre ses avantages du point de vue environnemental, le biométhane constitue une proposition intéressante car son prix reste stable par rapport à celui du gaz naturel.

En tout état de cause, les solutions de refroidissement Güntner sont la réponse adaptée. Sur son futur site, Orizon projette en effet de recourir aux aéroréfrigérants Flat VARIO de Güntner, à la fois pour la production de biogaz et en renfort de son générateur électrique installé par AB Energy. La température très élevée de cet équipement a nécessité de la part de Güntner la mise au point d’une solution sur mesure consistant à fixer les ventilateurs de l’aéroréfrigérant non pas sur le dessus mais en-dessous. La majeure partie de l’énergie produite au Brésil est de source hydroélectrique. Pourtant, les récentes pénuries d’eau risquent fort d’accroître l’importance du biogaz.

« L’ÉLECTRICITÉ ISSUE DU BIOGAZ REPRÉSENTE INCONTESTABLEMENT UN MARCHÉ EN PLEINE EXPANSION AU BRÉSIL, ET C’EST UN MARCHÉ SUR LEQUEL GÜNTNER PEUT PROPOSER UNE SOLUTION QUI A FAIT SES PREUVES. »
THAINÃ GARCIA COMMERCIAL EPC BRÉSIL, GÜNTNER

De plus, comme le précise Thainã Garcia, le réseau étant peu développé dans certaines régions du pays, comme le nord, les gens ont souvent du mal à s’alimenter en électricité.