Refroidir Un Grand Complexe Touristique Au Moyen-Orient Sans Eau

À l’heure où le monde entier s’éloigne des énergies fossiles pour privilégier les énergies vertes, les pays dont l’économie repose depuis longtemps sur les hydrocarbures doivent trouver des moyens de se diversifier. C’est particulièrement vrai pour le deuxième plus important producteur de pétrole au monde, l’Arabie saoudite, dont le PIB est constitué à 40 % des revenus de l’or noir. En 2016, le Prince héritier Mohammed ben Salmane a annoncé le lancement de Vision 2030, un programme de développement destiné à améliorer le secteur des services publics (éducation, infrastructures et tourisme) et à promouvoir les activités commerciales hors pétrole à l’international.

Entre autres projets immobiliers titanesques figure dans ce programme « The Red Sea », un complexe touristique de luxe en cours de construction sur un archipel situé au large de la côte ouest de l’Arabie saoudite. Ce projet, dont la première tranche devrait être livrée en 2024, comptera 8 000 chambres réparties dans une cinquantaine d’hôtels, ainsi que plus de mille résidences. Un aéroport, une marina et des infrastructures de loisir sont également en cours de construction. Chaque année à partir de 2030, ce complexe devrait attirer près d’un million de touristes et injecter plus de six milliards de dollars supplémentaires au PIB saoudien. Ce chantier est des plus ambitieux car il sera réalisé dans des zones inhabitées jusqu’à présent.

Le concept de « The Red Sea » étant axé autour du développement durable, la planification des infrastructures se devait également de tenir compte de ce facteur. Ainsi, l’intégralité de l’électricité proviendra de sources renouvelables (principalement de l’énergie solaire), et l’utilisation d’eau réduite à son minimum. Ce sera aussi le cas des systèmes de refroidissement, à la fois ceux du complexe lui-même, sur l’archipel, et ceux du village en cours de construction sur la côte voisine, destiné à loger les travailleurs du complexe.

« IL NOUS FALLAIT UNE SOLUTION CAPABLE D’ASSURER LE REFROIDISSEMENT DEMANDE (ET IL VA SANS DIRE QUE LE BESOIN DE REFROIDISSEMENT EST ICI CONSIDERABLE), SANS NECESSITER D’EAU. LA TECHNOLOGIE GÜNTNER NOUS A CONSIDERABLEMENT FACILITE LA TACHE. »
CARLOS DE CEBALLOS DIRECTEUR GÉNÉRAL, ARANER
Case study district cooling saudi arabia content

Spanish company Araner was the technology provider tasked with solving the water-free cooling challenge. It is an expert in the field of sustainable, reliable, and cost-effective district cooling using turbo compressors. District cooling systems usually rely on cooling towers that use water as the coolant fluid—and that means a lot of water. However, Araner has developed a special technology for district cooling that works together with Güntner V-shape VARIO Dry Coolers. It’s a high-capacity, high-efficiency solution that uses only refrigerant and no water, with heat rejected to the ambient air. It also saves energy because a water pump is not required. The Güntner Dry Coolers have the added bonus of special corrosion protection for onshore marine environments.

The cooling systems in the Red Sea project use a combined total of 132 Güntner Dry Coolers, each with 18 fans. “This is the biggest district cooling project that we have done using dry cooling,” says de Ceballos. “And we have achieved the best efficiency in a plant of this kind up to this point.”

Güntner’s ability to supply such a large number of units over a short time scale with rigid deadlines was key to the project’s success, de Ceballos adds. “Obviously the most important reason for using Güntner units was their quality and reliability,” he says. “But we also needed a supplier with the large-scale capacity to deliver for such a huge project.”

«IL NOUS A ETE DEMANDE DE LIVRER 132 ECHANGEURS DE CHALEUR DANS DES DELAIS EXTREMEMENT SERRES, SOIT HUIT APPAREILS PAR SEMAINES. SACHANT QUE LA PLUPART DES ENTREPRISES AURAIENT DEJA DU MAL A EN LIVRER DEUX OU TROIS PAR SEMAINE, C’ETAIT UN DEFI DE TAILLE POUR NOUS EN TANT QUE FABRICANT, MAIS NOUS L’AVONS RELEVE EN BEAUTE ET DANS LES TEMPS. »
AITOR ETXEBERRIA DIRECTEUR DES OPÉRATIONS, REFRICOMP ET REPRÉSENTANT GÜNTNER EN ESPAGNE ET AU PORTUGAL

Les aéroréfrigérants destinés au système de refroidissement du réseau de froid urbain du village côtier sont d’ores et déjà opérationnels, et ceux du complexe touristique seront prêts d’ici fin 2023.