Un Cryptominage Plus Économe En Électricité Et En Eau

En 2010, le programmateur Laszlo Hanyecz achète deux pizzas, qu’il paie 10 000 bitcoins : c’est la première fois que cette devise est utilisée. Au cours des années suivantes, la valeur de cette cryptomonnaie grimpe tellement que si Hanyecz avait gardé ses bitcoins, ils vaudraient aujourd’hui près de 260 millions de dollars américains.

Comme pour les autres cryptomonnaies, l’augmentation du cours du bitcoin a fait la richesse de nombreux investisseurs. Toutefois, elle s’est avérée fructueuse également pour une autre catégorie de personnes, à savoir celles exerçant une activité nommée le cryptominage. Ce « minage de cryptomonnaies » se réfère à la méthode d’émission de nouvelles monnaies (telles que les bitcoins) et de vérification des transactions au sein d’une blockchain. Il repose en substance sur la résolution de problèmes mathématiques extrêmement complexes à l’aide d’ordinateurs très puissants. Le premier « mineur » à obtenir la bonne réponse reçoit un montant prédéterminé de cryptodevises.

Cette pratique, qui nécessite une puissance de calcul impressionnante, consomme également des quantités astronomiques d’énergie électrique. Générant de grandes quantités de chaleur, les circuits impliqués dans ces opérations doivent être refroidis, ce qui consomme encore plus d’énergie.

Face à cet usage intensif, les « mineurs » ont tendance à se concentrer là où le prix de l’électricité est abordable, notamment aux États-Unis, qui se taillent la part du lion du marché mondial du cryptominage. C’est le cas non seulement dans les États américains où le prix de l’électricité est bas, mais plus particulièrement encore dans les zones de ces États où elle coûte le moins cher.

Le Texas, où le marché de l’électricité n’est pas réglementé et où les prix peuvent varier considérablement d’une ville à une autre, est de fait l’un des États les plus prisés du pays. C’est aussi la raison pour laquelle une entreprise de cryptominage y a élu domicile, dans une zone relativement reculée. Toutefois, bien que cette entreprise bénéficie d’une électricité à bas coût, elle est confrontée à un problème majeur qui est la rareté de l’eau. Pour son centre de données, elle recherchait donc un système de refroidissement qui permette une consommation limitée tant d’électricité que d’eau.

Comme cela se fait souvent désormais dans le monde du cryptominage, le centre de données a été pourvu d’un système de refroidissement par immersion capable de maintenir la température des serveurs, qui fonctionnent à plein régime tout au long de l’année. Ces serveurs sont plongés dans des réservoirs remplis d’un fluide non conducteur, qui est pompé vers un échangeur de chaleur intermédiaire, lui-même refroidi à l’aide d’eau. Ainsi, plus besoin de recourir à un refroidisseur d’air à ventilateur énergivore.

Mais qu’en est-il de la consommation d’eau ? C’est là que la technologie de refroidissement de Güntner entre en jeu.

« FACE A LA DISPONIBILITE LIMITEE DES RESSOURCES EN EAU SUR CE SITE, IL ETAIT COMPLEXE, VOIRE IMPOSSIBLE, DE RECOURIR AU REFROIDISSEMENT PAR EVAPORATION. NOUS AVONS DONC OPTE POUR UN SYSTEME ADIABATIQUE, QUI PERMET A L’INFRASTRUCTURE DE FONCTIONNER AU MAXIMUM DE SON EFFICACITE SANS AVOIR A UTILISER DE L’EAU TOUTE L’ANNEE. »
ALEX SCHAFER RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL CENTRES DE DONNÉES, GÜNTNER

La solution de refroidissement des serveurs a été conçue par Midas Immersion Cooling, une entreprise experte dans le secteur du refroidissement par immersion, puis transférée à Güntner pour l’ajout nécessaire d’équipements de traitement des rejets de chaleur. Güntner a pu modéliser les performances du système de refroidissement proposé et estimer la consommation d’eau et d’électricité, pour fournir plusieurs douzaines d’aéroréfrigérants V-shape VARIO avec hydroBLUTM.

Case study data center cooling usa content

Les tampons d’humidification de pré-refroidissement du système adiabatique hydroBLUTM permettent au système de refroidissement de fonctionner au maximum de son efficacité en ne nécessitant de l’eau que lorsque la température ambiante dépasse un niveau prédéfini. L’humidification est assurée par le système de régulation intelligent de Güntner, qui surveille en continu la quantité d’eau appliquée, la vitesse du ventilateur et la température de l’air ambiant.

Cette solution s’est révélée idéale puisqu’elle a permis au centre de données de répondre à ses besoins en matière de rejets de chaleur, tout en gérant les ressources énergétiques au mieux. Encore réservé principalement au secteur du cryptominage, le refroidissement de serveurs par immersion est appelé à s’étendre aux entreprises à vocation plus générale. La réussite de ce projet démontre l’efficacité et la simplicité de ce système, par rapport aux solutions de refroidissement de l’air traditionnellement utilisées dans les centres de données.

« NOUS AVONS CHOISI GÜNTNER POUR LA QUALITE ET LA PERFORMANCE DE SES PRODUITS. DEUX MINUTES SUFFISENT A METTRE EN SERVICE LES AEROREFRIGERANTS GÜNTNER : ILS SONT TELLEMENT BIEN PREPROGRAMMES QUE NOUS N’AVONS PLUS QU’A SELECTIONNER LA TEMPERATURE SOUHAITEE. »
MARIO CONTI VP INGÉNIERIE, MIDAS IMMERSION COOLING